parasol

La ville de Valras-Plage :

|


Valras tient-il son nom du légionnaire Valérius ou du patois Valleras (zone plate) ? Qu'importe l'origine de son nom, Valras-Plage détachée en 1931 de Sérignan doit sa naissance à l'eau ! Bordée par le fleuve Orb et la mer Méditerranée, avant de devenir avec la mode des bains de mer la station balnéaire que vous découvrirez, Valras s'est construite et transformée autour d'un authentique village de pêcheurs et d'un site de surveillance maritime. Valras a d'ailleurs conservé le siège de la douane maritime languedocienne. Elle est maintenant une station balnéaire classée, au port référencé port propre, et labellisée tourisme handicap pour son accessibilité à la plage. Les journées du patrimoine, le 3ème dimanche de septembre, sont la mémoire de son évolution.

Un village à la portée de tous :

A pied ou à vélo, sa taille réduite facilite sa perception. Partez à la découverte des ruelles du quartier pêcheur et de leurs maisons à treillis, recherchez les chalets et maisons bourgeoises nés avec la mode des bains de mer au début du siècle. Vivez dès le matin les halles animés, les étals de poissons, les écaillers, le marché ambulant, les nombreux commerces ...

"La mer toujours recommencée" :

Le patrimoine de Valras, c'est aussi bien sûr la mer, cette Méditerranée authentique, ce lieu magique sans routes et sans explications. C'est aussi, bien sûr, sa plage qui s'étire langoureusement depuis l'embouchure de l'Orb jusqu'à Vendres.

Partagée par le fleuve qui l'a façonnée, la plage se partage en deux : rive droite et rive gauche.
La rive droite, coquette, déploie son sable fin, ses équipements sportifs, ses animations, ses commerces, tandis que la rive gauche, plus sauvage, tente de se dérober aux regards derrière les plus hautes dunes de la Méditerranée française, au milieu d'une faune et d'une flore protégées : le site des Orpellières.

Valras, c'est avant tout le charme, l'esprit des vacances, une indicible invite à la douceur de vivre !

Et quand vient le soir...

Lorsque la chaleur du jour s'estompe, lorsque la nuit tombe, alors ... Valras se déchaîne. Que la fête soit traditionnelle, comme la Saint-Pierre (le dernier week-end de juin) ou plus "électrique", la ville s'enflamme. L'été, elle vit au rythme endiablé des gigantesques concerts donnés sur la plage qui, sortie de sa torpeur estivale, devient un immense parterre accueillant plus de 40 000 spectateurs pour des concerts de grande qualité.

Au petit matin, la plage impeccable ne porte plus aucune trace de la folie du soir fêté et attend les baigneurs qui peuvent se marier à Valras mieux qu'ailleurs avec cette "mer toujours recommencée" (Paul Valéry).

Valras la langoureuse ou Valras la passionnée : c'est vous qui choisissez ...


Le littoral languedocien : des ports de pêche aux stations balnéaires

L'Orb est en grande partie à l'origine de Valras car son embouchure fut d'abord un port de pêche. Les pêcheurs venaient y travailler la journée et s'installaient dans des abris précaires à la belle saison. Au début du XIXème siècle, une communauté de pêcheurs vint s'installer de façon permanente. Autrefois, la pêche était l'activité principale des villes du littoral. Diverses techniques traditionnelles de pêche étaient pratiquées telles que la pêche "au bleu" (sardine, maquereau, thon) ou la pêche à la traîne : il s'agissait de lancer le filet à 200m du bord puis de le remonter avec son contenu sur la plage. Les filets autrefois ramenés à la force des bras, sont aujourd'hui treuillés par des tracteurs. La pêche au lamparo, autrefois autorisée, utilisait la coordination d'un bateau et d'une barque. La barque fixait les bancs de poissons au moyen d'une grosse lampe pour que le bateau puisse encercler le banc en lançant le filet autour. Certes, aujourd'hui le nombre de pêcheurs a diminué. Bien que l'élégant port de plaisance ait pris le pas sur le port de pêche, la tradition demeure.

En témoignent les nombreux bateaux de pêche amarrés le long de l'Orb. En témoigne, au petit matin, cette légère effluve de marée qui rappelle que les pêcheurs, de plus en plus jeunes dan le métier, ont pris tôt le large. En témoignent les Halles Marty en coeur de ville avec ses traditionnels étals qui offrent aux yeux du gourmet poissons frais et vivants ainsi que tous les produits de la Méditerranée. En témoignent les cris des mouettes escortant, en début d'après-midi, le chalut qui s'amarre après son long périple.

Oui, Valras-Plage a choisi de faire cohabiter tradition et modernité, chaluts et blancs voiliers parce que "avoir été, c'est une condition pour être" (Fernand Braudel). La tradition, ce sont aussi les bains de mer qui ont été mis au goût du jour sous la restauration. Les villes et stations du littoral languedocien découvrent peu à peu l'engouement de ces nouveaux touristes, qui viennent au bord de mer pour se reposer, se fortifier ou soigner des maladies de peau. la création du chemin de fer en 1846 et plus tard l'arrivée des congés payés démocratisent les bains de mer. Le littoral va s'équiper pour accueillir les amateurs de plus en plus nombreux de repos estival sur les rivages méditerranéens.

Retour

Réservez vite vos vacances !!!

Notre location Bien que nous soyons des particuliers, notre location a tendance à se louer de plus en plus tôt et les places sont donc de plus en plus demandées. Alors n'attendez plus et réservez vite vos vacances afin de passer un agréable moment au bord de la plage, à vous amuser ou à visiter la région ...

Pour cela plusieurs étapes :
- commencez par étudier notre descriptif
- continuez en analysant nos disponibilités
- et enfin contactez-moi pour réserver vos vacances ...

Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter d'excellentes vacances dans notre location !

WAHLER Hervé


.